Menu
Info
Connexion
04 82 53 27 71

Corrigeur Corrigeuse

corrigeur corrigeuse
Le Corrigeur® : le conseiller en écriture au cœur de la France, au cœur des volcans d’Auvergne… Tél. : 04 82 53 27 71.

Quelle est l’origine de la marque déposée Le Corrigeur ?

D’après une question de Véronique T. Romancière à Brive-la-Gaillarde.

Le Corrigeur est un conseiller en écriture spécialisé en correction-relecture et en PAO. Voici un extrait de son conseil d’écriture.

Plan de lecture Paragraphes correspondant dans ce conseil d’écriture
Généralité Étymologie des mots corrigeur et corrigeuse
Histoire ancestrale du typographe corrigeur
Orthographe de corrigeur et de corrigeuse
Statistiques mondiales du mot corrigeur
Toutes les définitions du mot corrigeur
Les termes de la famille du mot corrigeur
La conjugaison du verbe corriger
Quelques citations sur les corrigeurs

Généralité

Étymologie des mots corrigeur et corrigeuse

Corrigeur, dont Le Corrigeur © a tiré son nom il y a quelques années, provient du surnom donné à l’ancien typographe spécialisé qui était chargé de corriger les épreuves dans l’imprimerie d’antan. Ce surnom dérive bien sûr du verbe corriger.

Corrigeur est un mot qui a disparu des dictionnaires Larousse en 1998 et parfois depuis 1950 dans les autres dictionnaires. La définition actuelle de l’Académie française est dérivée d’un mot datant du xive siècle. Bien que ce surnom était de moins en moins employé, le terme a toutefois été repris pour la neuvième édition du dictionnaire en cours de rédaction depuis 1935.

Corrigeur, corrigeuse. Substantif, imprimerie. Ouvrier, ouvrière chargé(e) d’exécuter les corrections indiquées sur épreuve par le correcteur.
Nouveau manuel de typographie publié par Émile Leclerc en 1932 p. 108.
Terme
Étymologie
Corrigeur
Corrigeur vient du verbe « corriger » issu du latin classique corrigere : corriger.
Corrigeuse
Corrigeuse vient du mot « corrigeur ». Il a été introduit en 1992 dans le cadre de la féminisation des mots.
Corriger
Au xiiie siècle, deux formes prédominaient : corregier et corrigier. Elles se transformèrent en corriger et corrigier entre le xive et le xve siècle, pour finalement ne conserver que corriger du xvie siècle à nos jours et son dérivé corrigeur.

Histoire ancestrale du typographe corrigeur

Dans l’histoire de l’imprimerie, le corrigeur était un ouvrier typographe qui intervenait après le travail du correcteur.

-1000, les premiers correcteurs-relecteur

Historiquement, les métiers de relecteur-correcteur (on dit aussi « réviseur ») sont apparus en même temps que les ateliers de reproduction de textes.

Les premiers témoignages datent de 1000 ans avant Jésus-Christ. C’était alors le règne du roi d’Israël Ihbaal, du roi de Babylone Eulma shakin-shumi, du roi légendaire d’Irlande Nuadu Finn Fáil, ou encore du roi de la dynastie chinoise Zhou Muwang. Le correcteur était le patron, et son employé le corrigeur, chargé de la basse besogne consistant à enlever physiquement la faute d’orthographe détectée dans les contrats d’inventaire des riches caravaniers, des horoscopes ou encore des œuvres littéraires telles celle du Grec Homère.

1500, Érasme, le premier correcteur de renom

Érasme était le fils illégitime d’un prêtre et d’une fille de médecin. Son nom d’origine aurait été Geert Geerts, ou encore Gerhard Gerhards, mais cela n’est pas prouvé. Bien qu’il soit né à Rotterdam, sa famille était sans doute plutôt de Gouda. Il devint le chanoine régulier de saint Augustin et est considéré comme l’un des grands humanistes européens.

1600, le typographe corrigeur

histoire ancienne des maitres corrigeurs

L’écrivain fournissait son manuscrit à la secrétaire de l’éditeur. Elle le récrivait sans fautes puis l’éditeur transmettait les feuilles à un imprimeur qui les donnait alors à un ouvrier typographe surnommé le singe. Celui-ci composait à la main une mise en page sur des plaques que l’on appelait épreuves. Il assemblait pour cela tous les caractères un à un en les piochant dans des casiers regroupés en ensembles que l’on appelait casses : le haut de casse situé en hauteur et le bas de casse en bas. Il était aidé dans cette tâche par un apprenti : l’éculeux. Un autre typographe, surnommé l’ours, tirait ensuite un exemplaire de l’impression qu’il donnait à son chef.

Ce responsable était un cadre que l’on nommait le correcteur. Celui-ci réalisait un contrôle qualité de la mise en page et de l’orthographe puis il indiquait à un autre ouvrier typographe, très expert, le corrigeur, en écrivant directement sur les épreuves, les erreurs et les coquilles à corriger. Le corrigeur exécutait alors des prodiges à la Macgyver avec un simple Opinel pour réaliser toutes les corrections demandées. Les quatre compères travaillaient ainsi de concert à l’élaboration de l’œuvre telle que l’avait voulu l’auteur.

1800, Charles Fourier, le philosophe correcteur

Charles Fourier était un marchand de drap aisé. Il s’adonnait également à la philosophie, à créé l’École sociétaire, est à l’origine du mot féministe, et il était réputé pour la qualité de sa correction.

1900, les correcteurs indépendants et le début de la fin des corrigeurs

Parmi les correcteurs célèbres, on trouve Bernhard Stempfle le correcteur de Mein kampf qu’Hitler fit assassiner lors de la nuit des longs couteaux, Doringe pour Georges Simenon, et Marie Canavaggia pour Céline.

Parmi les personnages de fiction, on trouve dans Le château de ma mère de Pagnol, le père d’Isabelle Cassignol, alias De Monmajour. Il était correcteur au Petit marseillais. Ce personnage fut inspiré par le père d’Isabelle Séjourné, la première amourette du jeune Marcel alors âgé de 13 ans. Cela se passait à La Treille. Le père d’Isabelle était en réalité un agent d’assurance.

1950 – 1970, la fin des corrigeurs

histoire récente du corrigeur

La secrétaire, et les quatre typographes, dont le corrigeur, ont disparu avec l’avènement de l’imprimerie offset et de la publication assistée par ordinateur (PAO). Le correcteur-relecteur n’est, quant à lui, plus qu’un simple technicien qui intervient directement sur le texte écrit à l’ordinateur. Il donne le résultat de son travail à un technicien spécialisé appelé metteur en page.

2012, Le Corrigeur devient une marque européenne

Le mot « corrigeur » a commencé à disparaitre des dictionnaires traditionnels (papier) dans les années 1950 et il ne figure plus dans les encyclopédies imprimées depuis les années 2000. Il est toutefois réapparu récemment sur les dictionnaires en ligne et nous sommes fier d’y avoir contribué. Voici son histoire.

Le Corrigeur a créé son entreprise en 1993. Le mot « corrigeur » n’existait plus, mais il était encore employé à titre d’affection dans les milieux de l’imprimerie de qualité. Le Corrigeur, alors premier éditeur de logiciels francophone sur ordinateur Amiga, reçu ainsi ce surnom par ses collègues imprimeurs dès les années 1995. Lorsque Le Corrigeur réorienta ses activités sur ses passions en 2012, il décida alors de remettre ce terme à l’honneur et en fit le nom de son entreprise de conseils d’écriture.

Érudit

Orthographe de corrigeur et de corrigeuse

Peut-on écrire le mot en minuscule ?

Le mot « corrigeur » était un surnom et aurait dû normalement prendre la majuscule et être associé à l’article « le » : Le Corrigeur. Le surnom a toutefois été souvent employé comme simple nom commun, et l’on pouvait donc parler de corrigeur tout comme on peut parfois écrire avec un bic.

Le mot corrigeur a-t-il pour genre féminin le mot corrigeuse ?

Selon la mise à jour de 1992 du dictionnaire de l’Académie française, le mot corrigeur peut s’employer au féminin et s’écrit alors corrigeuse. Ce métier très physique avait toutefois disparu bien avant que le nom soit féminisé. Aucune ouvrière n’exerça jamais le métier de corrigeur.

Peut-on écrire le nombre pluriel des corrigeurs ?

Par abus de langage, on a parfois surnommé les ouvriers typographes chargés de la correction des plaques typographiques des corrigeurs. Il n’existait en réalité dans chaque imprimerie qu’un seul ouvrier typographe spécialisé dans la correction ds plaques et, de manière générale, comme il s’agit en réalité d’un surnom, on peut hésiter sur la marque ou pas du pluriel. Si l’on marque le pluriel, le surnom doit alors être écrit en minuscule : corrigeurs. Cet usage est fortement déconseillé.

Statistiques mondiales du mot corrigeur

Lorsque Le Corrigeur a déposé sa marque, il n’y avait que 50 recherches mondiales par an du mot « corrigeur » sur Internet.

Il existe maintenant 14 200 pages dans le monde où est écrit quelque part le mot « corrigeur ». Là-dessus, il y en a plus de 13 000 (avec les doublons) qui sont des pages écrites par Le Corrigeur. Google n’en affiche que 820 dont seulement 207 à 242 pertinentes selon les centres de données, car la plupart des pages sont en effet des doublons.

statistiques du corrigeur

Pour limiter le parasitisme commercial, Le Corrigeur a déposé plusieurs noms de domaine formés avec le radical corrigeur. Ils font tous référence au site principal corrigeur.fr et ils indiquent tous une adresse postale située en France, à Clermont-Ferrand. Vous en trouverez la liste complète dans les mentions légales.

Expert

Toutes les définitions du mot corrigeur

Une marque ne peut être déposée que si le terme n’existe pas ou plus, et si ce terme est réellement distinctif de l’entreprise qui veut l’utiliser. Voici la réponse officielle de l’Académie française sur l’existence du mot et sur sa distinctivité :

Le métier de corrigeur s’est effectivement éteint avec l’arrivée dans l’imprimerie des techniques nouvelles et de l’informatique. Dans les métiers de l’édition, on ne peut donc pas assimiler l’activité de « corrigeur » à celle de correcteur, de lecteur-correcteur ou de relecteur. On rencontre cependant ce mot, comme vous le signalez, associé à diverses activités (cosmétique, photographie, etc.) et aussi à certains matériels et logiciels (tels les « corrigeurs d’orthographe »…). L’Académie française ne considère pas ces sens, qui ne sont repris par aucun dictionnaire de référence, comme corrects. Elle s’en tient donc à la seule définition que donne de ce mot la neuvième édition de son Dictionnaire.
Cordialement.
B. M.
Service du Dictionnaire

La procédure de dépôt de marque est toujours longue et complexe. Sur décision du juge de l’Office de l’harmonisation dans le marché intérieur, la marque Le Corrigeur a été autorisée sur tout le territoire européen. On trouve toutefois parfois des entreprises peu scrupuleuses, généralement en Afrique, qui tentent d’abuser leurs visiteurs en utilisant la très grande renommée du Corrigeur. Merci de nous en avertir. Le Corrigeur n’autorise personne à utiliser son nom, même contre une redevance (cela nous a parfois été proposé).

Terme
Définition
Académie française
Imprimerie. Ouvrier, ouvrière chargé(e) d’exécuter les corrections indiquées sur épreuve par le correcteur.
CNTRL
Imprimerie. Ouvrier, ouvrière chargé(e) d’exécuter les corrections indiquées sur épreuve par le correcteur. Pour ne pas se donner la peine de desserrer, des corrigeurs peu scrupuleux enfoncent entre les lignes qui chevauchent de petits morceaux de papier mouillé.
Encyclopédia universalis
En imprimerie, celui qui effectue dans le texte composé les corrections signalées en marge par le correcteur.
Larousse
Typographe qui effectue les corrections indiquées sur une épreuve par l’auteur ou par le correcteur. [À la définition de typographe : Ouvrier(ère) capable de composer, à l’aide de caractères mobiles, les textes destinés à l’impression et d’effectuer la mise en pages. (Abréviation familière : typo.)]
Littré
Celui qui corrige. On distingue, en imprimerie, le correcteur et le corrigeur. Le correcteur est celui qui lit l’épreuve et marque les fautes ; le corrigeur est celui qui exécute les corrections.
Wiktionary
Imprimerie : On distinguait dans les métiers de l’imprimerie la secrétaire, le typographe, le correcteur et le corrigeur.

Les termes de la famille du mot corrigeur

Voici les définitions proposées par l’Académie française.

Terme
Définition
Autocorrectif
Qui permet à une personne de se corriger elle-même.
Autocorrection
Sens général : Correction naturelle, sans pression extérieure d’un défaut, d’une erreur.
Enseignement : Dans une épreuve de connaissances, système permettant à une personne de contrôler elle-même ses réponses.
Correct
Sens général : Parfait ou presque parfait.
Linguistique : Qui suit les règles établies, exempt de fautes. Particulièrement dans le domaine de la langue et du style. Cette phrase est correcte.
Éducation : Qui est conforme aux usages de la société, à la bienséance ; qui suit les règles de la morale. Tenue correcte exigée.
Standard : Normal, satisfaisant. Une audition correcte.
Estimation : Acceptable, passable. Une prestation correcte.
Correctement
D’une manière correcte ; comme il faut.
Correcteur
Sens général : Celui qui réforme quelqu’un, censeur.
Édition : Personne qui corrige les épreuves et en élimine les erreurs, les coquilles. On précise parfois en correcteur d’orthographe ou en correcteur d’épreuves.
Enseignement : Personne qui, dans un examen, un concours, est chargée de corriger les copies des candidats. On dit aussi correcteur de copies.
Qui sert à corriger : Ce seront les correcteurs-effaceurs, ou les correcteurs simples.
Correcteur-réviseur
Personne qui révise et corrige des textes, des épreuves. On parle aussi de correcteur-relecteur ou de relecteur-correcteur.
Correcticiel
Logiciel de correction linguistique (orthographique, grammaticale, stylistique, etc.).
Correctif
Sens général : Qui a le pouvoir de corriger.
Objectif : Destiné à corriger, à redresser. Des mouvements correctifs.
Résultat : Qui a pour effet de corriger, d’adoucir. Un arôme correctif.
Conséquence : Ce qui vient modifier, rectifier après coup. Apporter un correctif à une législation.
Sens rare : Ce qui sert à atténuer, à adoucir la hardiesse ou la brutalité d’un propos.
Correction
Sens général : Action de redresser, réprimande, châtiment.
Objectif : Action de redresser, d’améliorer.
Résultat : Action de faire disparaitre, de signaler comme devant disparaitre.
Conséquence : Action de rectifier.
Comportement : Ce qui est correct, de ce qui est conforme à une norme, aux usages d’une société.
Édition : Indication matérielle des fautes et des changements à effectuer sur une épreuve d’imprimerie. Ce travail de correction est réalisé par un correcteur-relecteur puis par un conseiller en écriture.
Éducation : Action de punir, de châtier quelqu’un corporellement.
Correctionnalisation
Justice : Action de correctionnaliser ; résultat de cette action.
Correctionnaliser
Justice : Transformer un crime en délit correctionnel par voie légale ou judiciaire.
Correctionnalité
Justice : Caractère juridiquement correctionnel d’une affaire.
Correctionnel
Justice : Qui concerne les actes qualifiés de délits par la loi.
Correctionnelle
Justice : Nom de la chambre correctionnelle. La correctionnelle.
Correctionnellement
Justice : D’une manière correctionnelle.
Corrigé
Enseignement : Modèle proposé par le professeur à ses élèves, lors de la correction d’un exercice.
Édition : Résultat de la correction-relecture réalisée par un correcteur-relecteur.
Écriture : Premier jet de la correction-relecture, encore appelée dégrossissage, réalisée par un conseiller en écriture.
Corriger
Sens général : Redresser, réformer, améliorer.
Objectif : Redresser, améliorer.
Résultat : Faire disparaitre un défaut.
Conséquence : Rendre exact ou plus exact, rectifier.
Éducation : Infliger un châtiment physique.
Corrigeur
Imprimerie : Ouvrier typographe qui effectuait sur les plaques d’imprimerie du texte composé les modifications manuelles signalées par le correcteur-relecteur.
Sens général : Surnom dérivé du surnom de l’ouvrier typographe. Celui qui élimine les défauts.
Ancien argot des écoles : Le correcteur des copies, l’examinateur.
Droit des affaires : Le Corrigeur est une dénomination commerciale et une marque déposée de l’entreprise française de conseils en écriture du conseiller en écriture Pierre-Gilles Launay. Elle est située à Clermont-Ferrand.
Corrigible
Qui peut être corrigé, amélioré par une correction.
Décorriger
Sens général : Faire le contraire de corriger.
Écriture : Dans un texteur, cela consiste à annuler toutes les révisions de la correction-relecture.
Hypercorrect
Produit par hypercorrection.
Hypercorrection
Reconstitution incorrecte d’un élément linguistique correct par analogie avec d’autres éléments linguistiques. Par exemple, lorsque la phrase « il va être midi » est prononcée [ilvatɛtʁ(ə)midi] (« il va-t-être midi »), le locuteur révèle une volonté de faire les liaisons chaque fois qu’il pense qu’il en faudrait, à tel point qu’il en fait même quand l’orthographe ne le justifie pas.
Incorrect
Linguistique : Qui contrevient aux règles de la langue ou du style ; qui présente des fautes, des impropriétés.
Fabrication : Qui n’est pas conforme aux exigences, aux règles techniques ; qui est défectueux.
Éducation : Qui est contraire aux usages de la société, à la bienséance ; qui témoigne d’un manque de sens moral, de loyauté.
Incorrectement
D’une manière incorrecte.
Incorrection
Sens général : Inverse de la correction.
Coutume : Défaut de correction, manquement aux règles, notamment aux règles de la grammaire, du bon usage.
Éducation : Manquement aux usages, au savoir-vivre ; impolitesse.
Incorrigibilité
Caractère de ce qui est incorrigible.
Incorrigible
Qu’on ne peut corriger, amender ; qui s’obstine dans ses défauts.
Incorrigiblement
D’une manière incorrigible.
Recorrection
Action de recorriger.
Recorriger
Corriger de nouveau.
Sous-correction
Correction nulle ou insuffisante d’une erreur.
Surcorrection
Correction d’une erreur qui n’existe pas.
Surcorriger
Corriger de façon excessive ou non pertinente.

La conjugaison du verbe corriger

Le verbe corriger est un verbe du premier groupe.

Formes euphoniques

Certaines personnes du verbe corriger comportent des variantes euphoniques. Il en existe trois.

  1. Indicatif présent : corrigè-je ?
  2. Subjonctif imparfait : que corrigeassè-je ?
  3. Subjonctif plus-que-parfait : qu’eussè-je corrigé ?

Indicatif

Imparfait Passé simple Présent Futur simple

Je corrigeais

Tu corrigeais

Il corrigeait

Nous corrigions

Vous corrigiez

Ils corrigeaient

Je corrigeai

Tu corrigeas

Il corrigea

Nous corrigeâmes

Vous corrigeâtes

Ils corrigèrent

Je corrige

Tu corriges

Il corrige

Nous corrigeons

Vous corrigez

Ils corrigent

Je corrigerai

Tu corrigeras

Il corrigera

Nous corrigerons

Vous corrigerez

Ils corrigeront

Plus-que-parfait Passé antérieur Passé composé Futur antérieur

J’avais corrigé

Tu avais corrigé

Il avait corrigé

Nous avions corrigé

Vous aviez corrigé

Ils avaient corrigé

J’eus corrigé

Tu eus corrigé

Il eut corrigé

Nous eûmes corrigé

Vous eûtes corrigé

Ils eurent corrigé

J’ai corrigé

Tu as corrigé

Il a corrigé

Nous avons corrigé

Vous avez corrigé

Ils ont corrigé

J’aurai corrigé

Tu auras corrigé

Il aura corrigé

Nous aurons corrigé

Vous aurez corrigé

Ils auront corrigé

Conditionnel

Imparfait Passé Présent Futur

J’aurais corrigé

Tu aurais corrigé

Il aurait corrigé

Nous aurions corrigé

Vous auriez corrigé

Ils auraient corrigé

Je corrigerais

Tu corrigerais

Il corrigerait

Nous corrigerions

Vous corrigeriez

Ils corrigeraient

Subjonctif

Imparfait Passé Présent Futur

Que je corrigeasse

Que tu corrigeasses

Qu’il corrigeât

Que nous corrigeassions

Que vous corrigeassiez

Qu’ils corrigeassent

Que j’ai corrigé

Que tu aies corrigé

Qu’il ait corrigé

Que nous ayons corrigé

Que vous ayez corrigé

Qu’ils aient corrigé

Que je corrige

Que tu corriges

Qu’il corrige

Que nous corrigions

Que vous corrigiez

Qu’ils corrigent

Plus-que-parfait Passé antérieur Passé composé Futur antérieur

Que j’eusse corrigé

Que tu eusses corrigé

Qu’il eût corrigé

Que nous eussions corrigé

Que vous eussiez corrigé

Qu’ils eussent corrigé

Impératif

Imparfait Passé Présent Futur

Aie corrigé

Ayons corrigé

Ayez corrigé

Corrige

Corrigeons

Corrigez

Infinitif

Imparfait Passé Présent Futur

Avoir corrigé

Corriger

Participe

Imparfait Passé Présent Futur

Corrigé

Corrigeant

Plus-que-parfait Passé antérieur Passé composé Futur antérieur

Ayant corrigé

Quelques citations sur les corrigeurs

Émile Leclerc

Pour ne pas se donner la peine de desserrer, des corrigeurs peu scrupuleux enfoncent entre les lignes qui chevauchent de petits morceaux de papier mouillé.
Nouveau Manuel de typographie publié par Émile Leclerc en 1932 p. 108.

Sidonie-Gabrielle Colette

Une sale bonne à coiffe bretonne corrige tous les matins un pauvre toutou qui sans doute se conduit malproprement.
Claudine à Paris publié par Sidonie-Gabrielle Colette en 1901, p. 20.

Mathis Lussy

Il est dangereux de vouloir corriger constamment un génie comme Beethoven.
Rythme music publié par Mathis Lussy en 1911 p. 25.

Eugène Delacroix

Le réaliste obstiné corrigera donc dans un tableau cette inflexible perspective qui fausse la vue des objets à force de justesse.
Journal publié par Eugène Delacroix en 1859 p. 232.

Pour en savoir plus

Correction-relecture PAO Livre imprimé PAO Livre numérique Contacter Le Corrigeur

Ce conseil d’écriture comme ceux qui suivent sont une démonstration de qualité des prestations proposées par le conseiller en écriture Le Corrigeur.

Image En savoir plus Description
vallée de chaudefour Tous les conseils d’écriture Le Corrigeur a déjà rendu publics 15 conseils d’écriture.
01 02 05 07 14 17 26 27 28 29 30 31 36 40 41
Gargantua à son petit couvert Sans dessus dessous Conseil d’écriture précédent : no 29.
Sans dessus dessous et Sens dessus dessous : deux sens différents pour deux écritures, mais une seule étymologie. L’un est spatial, l’autre veut compter.
corrigeur corrigeuse Corrigeur Corrigeuse Conseil d’écriture affiché à l’écran : no 30.
Je corrige, tu corriges, il ou… Les mots corrigeur et corrigeuse n’existaient pas avant de devenir une marque. Voici la fabuleuse histoire des corrigeurs.
bibliothèque de la sorbonne Traitement de texte Conseil d’écriture suivant : no 31
La préparation de l’écriture, et donc la préparation de Word, permet d’anticiper n’importe quelle charte éditoriale. C’est une uniformisation du document.

La vidéo du corrigeur

Les procédés d’impression (Atelier techniques d’impression) est un montage de vidéos de Mohamed Oueslati Nadhem. Il a été publié le 16 octobre 2012.

Vous recherchez la très haute qualité…
Demander un devis
Pour faciliter votre navigation, le site corrigeur.fr procède à l’enregistrement automatique de données techniques : les témoins de connexion. Voici comment les supprimer.