Expertise littéraire
Correcteur professionnel et technicien PAO depuis 1993
Pour écrivains et étudiantsPour auteur professionnel ou amateur
04 82 53 27 71

L’expertise littéraire d’un correcteur professionnel exerçant depuis 1993

faute d’orthographe
Le Corrigeur® : le conseiller en écriture au cœur de la France, au cœur des volcans d’Auvergne…
Tél. : 04 82 53 27 71.
Demander un devis

Lorsqu’un écrivain professionnel ou amateur recherche un professionnel de l’écriture, il trouvera des correcteurs proposant une correction et une relecture variant de 5 à 30 € la page. Voici pourquoi.

Plan de lecture Description
Généralité Pourquoi un correcteur professionnel ?
Contour Le champ d’action du correcteur professionnel
Critères professionnels Quels sont les critères de la profession ?
Qualités minimales Recherchez-vous un relecteur correcteur ?
Le Corrigeur Mes prestations de correction professionnelle
La vidéo de l’orthographe

Pourquoi un correcteur professionnel ?

L’orthographe, et donc la correction de l’orthographe, s’apprend dès l’école primaire, car la tâche est ardue.

Une orthographe compliquée dès les origines

Le français est une langue romane particulièrement difficile. Au début du moyen-âge, chaque village possédait son propre patois du français avec au nord les langues d’oïl sous influence germanique, et au sud, les langues d’oc sous influence latine et arabe. Chaque écrivain public et chaque auteur y allaient de sa propre orthographe. Chacun utilisait ses propres règles d’orthographe et de grammaire mues par une seule doctrine : faire de l’argent. Les recettes les plus efficaces se passaient de l’un à l’autre au gré des correspondances.

Une dysorthographie aux conséquences incalculables

La correction des textes et leur relecture représentent de fait une étape particulièrement importante dans la réalisation et la présentation des documents de qualité.

mayonaise

Une seule faute d’orthographe, une seule erreur de conjugaison ou de grammaire, un seul faux-sens, voire un infime contresens, et votre texte perd toute sa valeur et devient la risée.

Des correcteurs automatiques largement incompétents

Quatre outils se partagent le marché des vérificateurs automatiques, encore appelés à tort, voyez plutôt, correcteur automatique.

Le meilleur outil corrige 40 % des erreurs et en rajoute 10 %, et c’est tout à fait normal, car le français est une langue aux déclinaisons, sens, conjugaisons, et accords particulièrement subtils. Voici l’un des outils les plus utilisés. Ce correcteur automatique n’a trouvé aucune faute d’orthographe. Zéro faute !

Correcteur automatique intégré
Aile pot cédé thym lit vrai dû peu t’y chat peu rond roux jeu.
Correcteur professionnel
Elle possédait un livret du petit chaperon rouge.
bonpatron

Pour corriger une lettre, un roman, une thèse, un rapport, et plus généralement tout ce qui s’écrit, le correcteur professionnel réalise une expertise littéraire poussée. Il va analyser la bonne orthographe de votre document puis va réécrire votre texte, voire le transformer, pour rendre votre écriture irrésistible.

Le champ d’action du correcteur professionnel

Tout ce qui s’écrit peut se corriger. Tous les genres littéraires méritent bien sûr d’être lus par l’œil d’un professionnel de l’écriture pour éviter bien des déboires.

Une lettre oubliée, un s, et l’angoisse nous saisit…

poisonnier

Un document impeccable assure de votre sérieux et renforce votre crédibilité sur le lecteur ciblé par votre texte. Voici une liste des principaux domaines d’expertise de la correction-relecture professionnelle.

Domaine d’activité Exemple
Internet Article internet, page web
Journal d’entreprise Bulletin d’information, lettre circulaire, magazine d’entreprise
Mise en scène Script, pièces de théâtre
Vie d’entreprise Brochure, carton d’invitation, catalogue, compte rendu, documentation, notice technique, plaquette, procès-verbal, rapport
Vie étudiante Mémoire, rapport de stage, thèse
Vie littéraire Biographie, conte, nouvelle, poème, récit, roman
Vie privée Courrier administratif, courrier intime, courrier personnel
Vie professionnelle Curriculum vitæ (CV), lettre de motivation (LM), VAE, VES
Vie publique Affiche, discours, profession de foi, prospectus

Quels sont les critères de la profession ?

Lorsqu’un écrivain professionnel ou amateur recherche un correcteur professionnel, il trouvera des correcteurs proposant une correction et une relecture variant de 5 à 30 € la page. Voici les deux principales anomalies tarifaires qui vous seront préjudiciables.

Lorsque le prix est trop bas, il s’agit souvent de boites de correction faisant appel à une main-d’œuvre étrangère. Elles utilisent du personnel malgache, tunisien, marocain, voire ivoirien, et toute une équipe va se répartir votre texte de façon à vous le livrer plus vite.

Lorsque le prix est trop élevé, cela indique souvent des boites de correction faisant appel à une équipe française qui va là aussi se répartir votre dossier, au détriment bien évidemment de la qualité.

Le prix ne reste cependant qu’un indice. Vous devez avant tout examiner les qualités mises en avant par le professionnel de l’écriture. C’est l’objet de l’explication ci-après.

Recherchez-vous un relecteur correcteur ?

Voici les points à vérifier :

Les critères indispensables que doit posséder le correcteur

  1. Le site Internet du prestataire et ses réponses à vos demandes doivent utiliser la langue française et un bon français ! Nous sommes parfois plutôt surpris.
  2. Pour corriger un texte écrit en français, le correcteur doit bien sûr lui aussi parler français, être directement joignable, et vivre en France.
  3. Le correcteur doit être le seul à travailler sur votre dossier pour éviter des différences de qualité et une fuite de confidentialité.
  4. L’écrivain public professionnel doit être déclaré. Son site Internet doit indiquer les mentions légales obligatoires [SIRET, adresse, téléphone, etc.], afficher ses tarifs, et préciser ses conditions générales de vente. Sinon danger arnaque.
  5. Le temps doit être cohérent. Un bon correcteur professionnel corrige 4 500 à 6 000 signes par heure et doit faire une pause toutes les 2 heures pour éviter le phénomène de paréidolie. J’exerce depuis 1993 et il m’arrive parfois de passer jusqu’à 90 minutes pour corriger un article de journal de 1 500 signes particulièrement piégeux…
  6. Le prix de correction trop bas signe systématiquement une entourloupe. Ramenez le prix à l’heure et déduisez 45 % de charges sociales et fiscales et 10 % de frais d’investissement, et demandez-vous si vous accepteriez de travailler à ce prix-là. Le prestataire ne peut alors s’en sortir qu’en bâclant le travail.
  7. La prestation de correction-relecture ne peut pas être facturée au forfait selon un nombre de caractères, de mots, de lignes, de phrases, de paragraphes ou de page, car pour une même longueur de texte, la durée de correction peut varier de 1 à 20 selon le niveau culturel et d’orthographe de l’écrivain. Si la prestation est réalisée devant le client, elle doit être facturée selon un tarif horaire. Si elle est réalisée sans le client, elle doit faire l’objet d’un devis utilisant un chronométrage de la prestation sur une longueur normalisée qui permettra, grâce à des tables de correspondance, de trouver la durée statistique associée au nombre total de caractères du texte.

Les autres qualités que doit posséder un correcteur professionnel

La bonne orthographe ne représente que le minimum indispensable pour devenir un bon correcteur.

Les règles d’orthographe abondent et se complexifient à loisir. Le correcteur professionnel doit se former en permanence et connaitre à fond l’intégralité des précis de grammaire et de typographie. Voici ce qu’il doit savoir et donc mettre en avant :

  1. L’imprimerie dicte ses préférences de ponctuation, d’espacement, et de hauteur de casse.
  2. Le bon usage impose ses habitudes sur la concordance des temps, le genre, le nombre, la formulation, et les règles d’accord.
  3. L’Académie française différencie la graphie d’avant et d’après la réforme de 1990.
  4. Chaque métier justifie l’utilisation de termes spécifiques.
  5. Les lois de la communication écrite modifieront le sens à son avantage selon le lecteur ciblé par le texte.
  6. Avant la prestation, le correcteur professionnel doit vous décrire précisément ce qu’il va faire et pourquoi.
  7. Après la prestation, le correcteur professionnel doit continuer à vous soutenir.

Mes prestations de correction professionnelle

Avant de m’envoyer un texte, téléphonez-moi pour discuter de la faisabilité de votre projet.

Pour que je puisse réaliser un devis, je vous demanderai ensuite de m’envoyer votre texte complet. Lorsque vous accepterez le devis, mon expertise littéraire se réalisera alors en 5 étapes pour l’auteur du texte, et continuera par la PAO pour un éditeur.

Ajout

Suppression

Prestation Description
Original Voici un texte recréé à partir d’une cèlèbre chanson entendue à la radio.

Le coquillage est le crustacé,
Qui l’eût crues ?
La perte déplorent de l’été
Qui sent l'étalé
Dessus la plage abandonné.
Correction La correction va produire un texte indemne de fautes d’orthographe, de grammaire, de conjugaison…

Le coquillage est le crustacé,.
Qui l’eût crues ?
La perte déplorent de l’été
Qui sent l'étalé
Dessus la plage abandonnée.
Relecture La relecture va rectifier les coquilles, c’est-à-dire le remplacement d’un mot par un autre de sonorité voisine.

Les coquillages est les crustacés.
Qui l’eût cru ?
La perte déplore de l’été
Qui s’en est allé
Dessus la plage abandonnée.
Reformulation La reformulation va réécrire le texte selon les règles du bien-parler.

Qui l’eût cru ?
Les coquillages et les crustacés,
Déplorent la perte de l’été
Qui s’en est allé
Sur la plage abandonnée.
Sublimation textuelle Elle rendra votre écrit agréable à lire et à comprendre grâce à une expertise littéraire approfondie de la structure scénaristique, de la tension du récit, de la description narrative, du point de vue des différentes cibles, du rythme de l’écriture, du développement de l’intrigue, et du rendu des personnages.

Sur la plage abandonnée,
Coquillages et crustacés,
Qui l’eût cru ! Déplorent la perte de l’été
Qui depuis s’en est allé

Paroliers : Gérard Robert Édouard Bourgeois – Jean Max Rivière
La madrague © Warner Chappell Music France
Normalisation textuelle Elle va préparer votre document pour l’impression laser, l’envoi à un jury, ou l’envoi à un éditeur.

Pour en savoir plus

Le Corrigeur vous propose 6 sortes de ressources littéraire pour vous permettre de préparer votre ouvrage de la manière la plus adaptée à votre demande.



Le Corrigeur® est un expert littéraire spécialisé en correction-relecture et en PAO. Il est membre garant du Groupement national des Écrivains-Conseils®.

La vidéo du correcteur professionnel

Correcteur professionnel : Le Corrigeur est une vidéo de Pierre-Gilles Launay créé le 20 septembre 2018. Elle montre en accéléré 60 fois le déroulement d’une séance de correction-relecture suivie d’une sublimation textuelle sur un texte original fourni par l’un des auteurs collaborant avec Le Corrigeur.

N’hésitez pas à regarder la vidéo en grand écran pour mieux voir les fautes tandis que s’égrène le compte à rebours en bas à gauche. Lancez la vidéo puis cliquez sur cette icône : ou

Vous recherchez la très haute qualité…
Demander un devis

Vos commentaires

Rémy O., lecteur du site du Corrigeur a dit le  :

1 J’aurais écrit différemment la phrase que vous avez écrite à gauche en remplaçant soit « sa » soit « allaient » :
Chaque écrivain public et chaque auteur y allaient de sa propre orthographe.
Chaque écrivain public et chaque auteur y allaient de leur propre orthographe.
ou encore :
Chaque écrivain public et chaque auteur y allaient de sa propre orthographe.
Chaque écrivain public et chaque auteur y allait de sa propre orthographe.
La réponse du Corrigeur :

Bonjour, Rémy. Voici l’explication.

Le nombre du verbe

Le verbe « aller » s’accorde au pluriel, car le verbe qui possède plusieurs sujets se met au pluriel [ce sont à la fois les écrivains publics et les auteurs, donc deux catégories qui allaient de la sorte].

Quelle est la différence entre son et leur ?

Le déterminant possessif « son » correspond à un possesseur à la troisième personne du singulier, et c’est ici la bonne formulation, car nous sommes dans le cadre d’un seul concept. Chaque sujet, l’écrivain public ou l’auteur, possédait une orthographe.

Le déterminant possessif « leur » correspond de son côté à un sujet possesseur à la troisième personne du pluriel.

Et pourquoi pas leurs ?

Voici la règle différenciant « leur » et « leurs » :

Lorsque chacun des possesseurs ne possède qu’un seul objet, on emploie :

  1. Les singuliers « notre », « votre », « leur » si, dans l’ensemble des possesseurs, on envisage l’exemplaire de chacun des possesseurs. Tous les écrivains publics y allaient de leur propre orthographe [l’orthographe de chacun des écrivains publics].
  2. Les pluriels « nos », « vos », « leurs » si, on envisage l’ensemble des choses ou des êtres possédés. Tous les écrivains publics y allaient de leurs propres orthographes [l’ensemble de toutes les orthographes obtenues de chacun des écrivains publics].
Pour faciliter votre navigation, le site corrigeur.fr procède à l’enregistrement automatique de données techniques : les témoins de connexion. Voici comment les modifier.