Expertise littéraire
Correcteur professionnel et technicien PAO depuis 1993
Pour écrivains et étudiantsPour auteur professionnel ou amateur
04 82 53 27 71

Complément d’objet direct

pommier
Le Corrigeur® : le conseiller en écriture au cœur de la France, au cœur des volcans d’Auvergne…
Tél. : 04 82 53 27 71.
Demander un devis

Une phrase se compose d’un sujet, d’un verbe, et d’un complément. Lorsque le complément est essentiel et indique directement sur quoi ou sur qui porte l’objet de l’action du sujet du verbe décrite par le verbe, alors ce complément est dit complément d’objet direct.

Le complément d’objet direct est un ensemble de mots qui complète le verbe sans préposition pour en compléter le sens. Ce complément du verbe représente l’être ou la chose qui reçoit directement l’action produite par le sujet.

Plan de lecture Complément d’objet direct – Conseil d’écriture no 6
Généralité Définition du complément d’objet direct
Accord du participe passé
Variation du complément d’objet direct
Complément essentiel
Complément essentiel complément d’objet
Origine latine du complément d’objet direct
La vidéo du complément d’objet direct

Lorsque Newton croque une pomme qui vient de tomber avant de révolutionner la physique, la pomme est-elle autre chose qu’un simple complément essentiel à l’alimentation des livres de grammaire ?

Le complément d’objet direct est une arlésienne de l’expertise littéraire. La correction orthographique consistera en pratique essentiellement à vérifier l’accord du participe passé lorsqu’il est précédé par le complément d’objet direct (COD). La connaissance sémantique de ce complément essentiel vous permettra de comprendre que l’incongruité de ses règles d’accord n’est en réalité qu’apparente.

Généralité

Définition du complément d’objet direct

Après souper [en avril 1752], le temps clément nous incita à prendre le thé au jardin, à l’ombre de quelques pommiers. Entre autres sujets de conversation, [Sir Isaac Newton] me dit qu’il se trouvait [en septembre 1726] dans une situation analogue lorsque lui était venue l’idée de la gravitation. Celle-ci avait été suggérée par la chute d’une pomme un jour que, d’une humeur contemplative, il était assis dans son jardin.
Biographie d’Isaac Newton, William Stukeley.

Résumons : Isaac voit donc une pomme en septembre 1726. Elle tombe d’un pommier. Il raconte en avril 1752. La théorie de la gravité référence donc Newton.

Quelles sont les phrases possédant un complément dit d’objet, et telles que cet objet soit direct ?

complément d’objet direct complément d’objet direct

Le complément d’objet est un complément essentiel qui désigne la personne ou la chose sur laquelle s’exerce l’action du verbe.

Le complément d’objet direct répond directement à l’une des deux questions :

Question Exemple Réponse Conséquence
Quoi Isaac voit donc quoi ? Une pomme. « Une pomme » est donc le complément d’objet direct du verbe « voit ».
Qui La théorie de la gravité référence donc qui ? Newton. « Newton » est donc le complément d’objet direct du verbe « référence ».

Érudit

Accord du participe passé

Lorsque le complément d’objet direct précède le participe passé, le participe passé s’accorde avec le complément d’objet direct, sinon le participe reste invariable.

1. Absence de complément d’objet direct

complément d’objet direct absent

Phrase à étudier : Elles se sont succédé au tableau d’honneur.

On ne répond pas à la question « qui » (COD), mais à la question « à qui ? » (COI). Lorsqu’il n’y a pas de complément d’objet direct, le participe passé est invariable.

2. Complément d’objet direct placé après le participe passé

complément d’objet direct absent

Phrase à étudier : Mes filles se sont pris les mains dans le pot de confiture.

Lorsque le complément d’objet, direct ou indirect, est placé après le participe passé, le participe passé est invariable.

Bon  ! Il est certain que si on avait dit : « Mes fils se sont pris les pieds dans le plat », on n’aurait pas vu la différence ! Oui, mais de toute façon, je n’ai pas de fils, alors…

3. Complément d’objet direct placé avant le participe passé

complément d’objet direct non indirect

Phrase à étudier : Elles se sont dévisagées.

Lorsque le complément d’objet est un complément d’objet direct, c’est-à-dire ici qu’il répond à la question « qui ? », et qu’il est placé avant le verbe, le participe passé s’accorde avec le complément d’objet direct.

4. Complément d’objet direct par substitution et placé avant le participe passé

complément d’objet direct par substitution

Phrase à étudier : Voici les filles que j’ai élevées.

Le pronom relatif « que » est mis pour « les filles ». Il y a donc accord du participe passé avec le complément d’objet direct.

5. Complément d’objet direct placé avant le participe passé d’un verbe impersonnel

complément d’objet direct d’un verbe impersonnel

Phrase à étudier : La patience qu’il m’a fallu pour corriger ça a été déterminante.

Lorsque le verbe du participe passé est impersonnel, ici « falloir », alors son participe est logiquement invariable.

6. Complément d’objet direct placé avant le participe passé et précisant une unité

complément d’objet direct unité

Phrase à étudier : Voici les huit pièces que cette grammaire m’a couté.

Lorsque le complément d’objet direct représente une unité, un prix ou une durée, le participe passé est invariable.

7. Exception du complément d’objet direct placé avant le participe passé fait suivi d’un infinitif

complément d’objet direct avec infinitif

Phrase à étudier : Cette thèse, il l’avait fait corriger avec minutie.

Lorsque le participe passé du verbe faire est suivi d’un verbe à l’infinitif, ici « corriger », il est logiquement invariable, car en réalité, bien que mineur en français, le verbe faire est comme en anglais un verbe opérateur (comme le sont aussi être et avoir).

Variation du complément d’objet direct

Le complément d’objet direct devient le sujet de la phrase lors de la transposition de la voix active à la voix passive :

Voix Exemple Conséquence
Active Isaac Newton voit donc une pomme. Le sujet modifie directement le complément d’objet direct.
Passive Une pomme est donc vue par Isaac Newton. Le complément d’objet est devenu le sujet de la modification.

Il existe 7 sortes de compléments d’objet directs.

1. Le complément d’objet direct de type groupe nominal

Phrase à étudier : Le conseiller en écriture avait corrigé sa formulation du français.

complément d’objet direct groupe nominal

Avait corrigé quoi ? La formulation du français. Un groupe nominal est un ensemble de mots reposant sur un nom.

2. Le complément d’objet direct de type nom commun

Phrase à étudier : L’expert littéraire corrige son mémoire universitaire.

complément d’objet direct nominal commun

Corrigera quoi ? Son mémoire.

3. Le complément d’objet direct de type nom propre

Phrase à étudier : En tant que passionné, je corrigerais bien le Dernier des Dieux.

complément d’objet direct nominal propre

Corrigerais bien quoi ? Le Dernier des Dieux. Remarquons qu’un complément circonstanciel, comme ici « en tant que passionné », n’intervient pas sur l’accord des participes.

4. Le complément d’objet direct de type pronom

Phrase à étudier : Le Corrigeur le corrige en sept étapes.

complément d’objet direct pronominal

Corrige quoi ? « Le », et « le » est ici un pronom personnel.

5. Le complément d’objet direct de type proposition

Phrase à étudier : Le Corrigeur corrige surtout qui a su écrire un bon livre (ou une bonne thèse).

complément d’objet direct propositionnel relatif

Corrige surtout quoi ? Qui a écrit un bon livre (ou une bonne thèse). Il s’agit ici d’une subordonnée relative.

6. Le complément d’objet direct de type proposition infinitive

Phrase à étudier : Étant donné les enjeux, un universitaire peut-il corriger lui-même sa thèse ?

complément d’objet direct propositionnel infinitif

Souhaitait quoi ? Corriger lui-même sa thèse.

Corriger possède à son tour un complément d’objet direct. Corriger quoi ? Sa thèse.

7. Le complément d’objet direct de type proposition conjonctive essentielle

Phrase à étudier : Cette éditrice a finalement souhaité que je corrigeasse aussi son magazine.

complément d’objet direct propositionnel conjonctive essentielle

Finalement souhaité quoi ? Que je corrigeasse aussi sa publication magazine.

Expert

Complément essentiel

Le complément d’un verbe est dit essentiel lorsqu’il réunit les deux conditions suivantes :

1. La construction du complément essentiel dépend du verbe lui-même

Phrase à étudier : Ce correcteur se souvient de la définition du complément essentiel.

complément d’objet après se souvenir

Le verbe « se souvenir » est généralement suivi d’un complément d’objet indirect, ici « de la définition du complément essentiel ».

Phrase à étudier : Ce correcteur se rappelle la définition du complément essentiel. Normal ! C’est Le Corrigeur !

complément d’objet après se rappeler

Le verbe « se rappeler » est généralement suivi d’un complément d’objet direct, ici « la définition du complément essentiel ».

2. L’absence du complément essentiel rend la phrase incomplète

Phrase à étudier : Ce relecteur remémore.

complément d’objet direct manquant

Il manque ici quelque chose. Il remémore quoi ? Ou à qui ?

Complément essentiel complément d’objet

Lorsque le complément essentiel porte sur l’objet de l’action, ce complément essentiel est dit complément d’objet. On distingue deux cas :

– Les verbes qui demandent un complément d’objet direct sont appelés transitifs directs. Ils servent de transition entre le sujet et le complément. Remarquons que cette transition peut alors être : une transitivité de relation, qui est l’aspect le plus général du phénomène : manger des pommes ; et une transitivité d’inhérence qui est celle des verbes dits attributifs : devenir grand, paraitre triste.

– Les verbes qui demandent un complément d’objet indirect, voire n’ont pas besoin de complément, sont appelés transitifs directs.

Reprenons l’exemple d’introduction.

Il existe deux sortes de compléments d’objet.

1. Le complément d’objet direct

complément d’objet direct définition

Phrase à étudier : Sir Isaac Newton voit donc une pomme.

« Une pomme » complète directement l’action décrit par le verbe « voit ». C’est donc un complément d’objet direct.

Si le complément d’objet complète directement le verbe sans aucune préposition, alors il s’agit d’un complément d’objet direct.

2. Le complément d’objet indirect

complément d’objet indirect définition

Phrase à étudier : Une pomme tombe d’un pommier.

« D’un pommier » complète l’action, mais de manière indirecte. C’est donc un complément d’objet indirect.

Lorsque le complément d’objet complète le verbe en utilisant une préposition, il s’agit d’un complément d’objet indirect.

3. La phrase agrammaticale

complément d’objet direct agrammatical

Il manque par exemple « l’histoire » ou « l’anecdote ». Sans ce complément, la phrase devient bancale. Elle est agrammaticale.

Lorsque le verbe requiert un complément d’objet, mais que celui-ci est absent, la phrase devient agrammaticale.

Origine latine du complément d’objet direct

L’étude des langues anciennes est un bon auxiliaire à la compréhension de la fonctionnalité de ce complément. Le latin exprime le complément d’objet direct par l’emploi de l’accusatif. Il se caractérise par des désinences spéciales selon la classe, le genre et le nombre.

Les cas en latin :

Le cas est au sens large un trait grammatical principalement associé au nom, au pronom, à l'adjectif et au déterminant. Il exprime leur fonction syntaxique dans la proposition, ou leur rôle sémantique en rapport avec le procès exprimé par le verbe.
  • le nominatif est le cas correspondant au sujet et à l’attribut du sujet. Ce mot vient du latin nominare : qui nomme. Le nominatif (nominativus) est le cas grâce auquel on nomme un être ou une chose qui fait l’action exprimée par le verbe.
  • L’accusatif vient du latin grammatical accusativus : qui marque l’aboutissement de l’action. Il exprime le complément d’objet direct (COD), c’est-à-dire l’actant qui subit l’action exercée par le sujet d’un verbe transitif direct actif, dit aussi objet patient.
  • Le génitif est un cas grammatical utilisé pour marquer un complément de nom. Ce mot vient du latin genitivus (casus), (cas) qui engendre, venant lui-même du latin classique genus, origine de naissance.

Certains verbes transitifs tels que tuer, ou aimer ont un régime direct au génitif lorsqu’il s’agit d’êtres animés, et à l’accusatif pour les objets inertes.

Complément Régime direct Exemple
Êtres animés Génitif Elle aime un homme, un chat, un chien, etc.
Objets inertes Accusatif Il construit une maison, il lance un javelot, il lance des cailloux.

Le Corrigeur est un expert littéraire, dont le conseil d’écriture est spécialisé en correction, relecture, et techniques de la PAO.


La vidéo du complément d’objet direct

Gravity est un film d’aventure spatiale américano-britannique écrit, produit, réalisé et monté par Alfonso Cuarón, publié en 2013. Il raconte comment la gravité qu’a découverte Isaac Newton peut avoir de grandes conséquences indirectes complémentaires. Le Corrigeur vous explique plutôt avec gravité combien l’action du complément qui porte sur l’objet peut être directe.

Dossiers secrets Isaac Newton est un film biographique du National Geographic, publié en 2012. Il raconte la vie du grand physicien, mathématicien, philosophe, alchimiste, astronome et théologien anglais, puis britannique.

Vous recherchez la très haute qualité…
Demander un devis
Pour faciliter votre navigation, le site corrigeur.fr procède à l’enregistrement automatique de données techniques : les témoins de connexion. Voici comment les modifier.